La Coop Sauvage 

Ici, 3B. Coop. Octobre 2021
Ici, 3B. Coop. Octobre 2021

press to zoom
Malterie. Coop. Octobre 2021
Malterie. Coop. Octobre 2021

press to zoom
Notre-Dame de Strasbourg. Coop. Octobre 2021
Notre-Dame de Strasbourg. Coop. Octobre 2021

Notre-Dame de Strasbourg. COOP.

press to zoom
Ici, 3B. Coop. Octobre 2021
Ici, 3B. Coop. Octobre 2021

press to zoom
1/29

Un proverbe chinois dit ; 

« Tout être s’épanoui quand il vit en harmonie avec la nature",

   ( Xi-Xinping, COP 15 sur la biodiversité

 

Le brouillard d'automne surplombe le Port du Rhin de Strasbourg et 

m'inspire cette composition parce que j’ai peur. 

Peur que tout ce que j’ai idéalisé ne se transforme en désillusion.

D'un côté,  l’avenir qui se dessine ici dans le quartier COOP en cours de réhabilitation m'enchante, mais une part de moi appréhende chaque coup

de béton du projet urbain des Deux-Rives. 

Qu'adviendra-il de cette nature sauvage, cette nature folle qui a émergée si librement dans cet espace  post-industriel ?

Malgré l'implantation de forêts artificielles et les promesses prônant le respect de la biodiversité,  à quel point le site deviendra-il aseptisé ?

Depuis quelques années, Strasbourg n’est plus vraiment la même. 

Son dévellopement m'angoisse.

Dans sa mégalomanie, deviendra-t-elle l’une des villes où chaque espace

"wild" aura disparu du paysage ?

La vue deviendra-elle si bouchée de tout bords, tout côtés comme ces enclaves où l’on ne respire plus ?   

Ce corpus exprime mes voeux pieux pour la sauvegarde de la nature en place,

 en montrant une version idylique de mon futur quartier où il devrait bientôt faire bon vivre ...